FUKUSHIMA, TERRE DES CERISIERS
propos
générique
extrait
presse
Cela fait quatre-vingt millions d’années que ces plaques se frictionnent. Aujourd’hui, ce vieux conflit s’est réveillé.
Les répliques s’enchainent à une cadence folle. La terre tremble. La terre tremble.
Le vendredi 11 mars : 78 séismes.
Le samedi 12 : 148 séïsmes ; Le dimanche 13 : 117 seïsmes ; je décide de noter l’heure et la magnitude des répliques : 8h51 : M.5, 9h32 : M.4,9, 10h42 : M.5,2, 20h37 : M.6 . J’ai l’impression de donner des notes à un concours de patinage artistique.
Paul Claudel, lui, trouve pour le dire les mots justes et l’image exacte : « A tout moment, à midi, au théâtre, pendant le repas, la main mystérieuse intervient. Elle saisit le Japon au collet, elle lui rappelle qu’elle est là.»
Ici, en une semaine, on en est à plus de quatre cents répliques. Un tremblement de terre magnitude 5 minimum toutes les dix-sept minutes…Et c’est dans ce pays, qu’on a construit 54 réacteurs nucléaires.