LA TRILOGIE MASSERA
propos
générique
extrait
presse
Jean-Charles Massera
(1.71 m, 72 kg) vit, travaille et télécharge dans l’Est de l’Europe.

Il a publié quelques essais sur l’art et le cinéma, a très vite arrêté d’organiser des expositions d’art contemporain, a écrit une série de fictions documentaires pour une radio française écoutée par ceux qui avaient quelque chose entre les oreilles (La vie qui va avec), un discours hyper long prononcé à l’occasion de la destruction de seize maisons Catherine Mamet dans le cadre d’un festival assez branché en Bourgogne (Quelque chose en nous de général), deux faux débats télévisés pour une chaîne citoyenne allemande qui passe tout ce qu’on lui donne (Alles klar : le débat), une pièce de théâtre mise en scène par Brigitte Mounier pour trois comédiennes complètement barrées dans le nord de la France (United Problems of Coût de la Main d’Oeuvre), plus quelques livres (Gangue son ; France guide de l’utilisateur ; Amour, Gloire et CAC 40 ; La Leçon de Stains - Pour une esthétique de la reconstitution ; Pierre Huyghe The Third Memory et United Emmerdements of New Order), et encore une pièce de théâtre (Another Way Now pourrait supprimer 2800 villages d’ici 5 ans)

En 2003, il quitte momentanément la scène artistique et littéraire pour revisiter en actes une pratique sportive qui l'avait occupé à plein temps au cours de son adolescence : le cyclisme. Jean-Charles Massera prend alors une licence sous le pseudonyme de Jean de La Ciotat et après vingt-cinq ans d'inactivité physique se lance dans une carrière « cyclosportive » aussi amateur qu'improbable. L'expérience sera brève. Après trois saisons, celui que les internautes avaient fini par baptiser JdLC met un terme à sa carrière. De cette expérience quelque peu piteuse, découlent deux livres — Jean de La Ciotat confirme (2004) qu'il publie anonymement, puis Jean de La Ciotat, la légende (2007) qu'il assume et signe. La même année, année où il redevient à plein temps Jean-Charles Massera, il publie son premier recueil de nouvelles : A cauchemar is born.

Bibliographie
- Gangue son, éd. Méréal 1994
- France guide de l'utilisateur, éd. P.O.L 1998
- United emmerdements of New Order précédé de United problems of coût de la main d'oeuvre, éd. P.O.L 2002
- (anonymement) Jean de la Ciotat confirme : Du Mont Ventoux au Chrono des Balmes - Une saison, éd. P.O.L 2004
- Jean de La Ciotat, La légende, éd. Verticales 2007
- A cauchemar is born, éd. Verticales 2007

Essais
- Amour, gloire et CAC 40, éd. P.O.L 1999
- La leçon de Stains (Pour une esthétique de la reconstitution), Pierre Huyghe The Third Memory, éd. Centre Georges Pompidou (Paris) et Renaissance Society (Chicago) 2000.

Théâtre
- Quelque chose en nous de général (le discours), 2001
- United Problems of Coût de la Main d’œuvre, 2002
- Alles Klar (le débat), 2002
- Another Way Now Pourrait Supprimer 2800 villages d’ici cinq ans, 2006

Radio
- La vie qui va avec (avec Vincent Labaume), France Inter, 1997
- All You Need Is Ressentir, France Culture, 2006
- Jordan et les boulets (le secret d'Alexia), France Culture, 2007.