La sextape de Darwin

Spectacle

Suite à Eve contre Lucy, l’autre cauchemar de Darwin, (battle scientifique opposant les darwinistes aux créationnistes) que la Compagnie a créé en 2008, la Compagnie enfonce le clou et promène sa curiosité sur la biodiversité, l’infinie variété du monde animal et ses pratiques sexuelles.

Nous y parlerons de la fabuleuse et inouïe diversité des comportements sexuels et modes de reproduction dans le règne animal qui nous invite à dépasser la théorie mainstream, à bousculer l’hétérosexualité et la légende familiale obligatoire. Car si notre culture nous enseigne que le sexe est une activité qui a pour fonction la perpétuation de l’espèce et que pour cela le mâle et la femelle coopèrent gentiment, la nature, elle, nous montre l’étroitesse de notre imaginaire. Voyant le monde à travers le filtre de sa propre convenance culturelle, l’Homme a longtemps considéré cette vision bipartite comme étant la norme et toute autre combinaison lui semblait contre nature. Contre nature ? Vraiment ? Alors voyons de plus près ce que nous dit la nature sur le sujet.

On verra et entendra sur le plateau, 1 chanteuse, 2 danseurs, 1 comédienne, qui visiteront joyeusement l’ensemble des comportements amoureux des espèces vivantes qui peuplent la Terre, pour nous permettre non seulement de mieux comprendre la nature mais aussi de désamorcer les idées fausses sur la procréation que la culture nous a instillées.

Prochainement


Création 2018

Mise en scène
Brigitte Mounier

Chorégraphie
Philippe Lafeuille

Avec
Marie-Paule Bonnemason
Léo Lequeuche
Brigitte Mounier
Sarah Nouveau

Création Lumière
Nicolas Bignan

Construction
Ettore Marchica

Costumes
Emilie Cottam

Atelier Couture
Régie de Quartier de Grande-Synthe

Production
Compagnie des Mers du Nord

Avec l’aide de Ville de Grande-Synthe, Conseil Régional des Hauts de France, Conseil Général du Nord, Conseil général Pas de Calais, SPEDIDAM

La compagnie des Mers du Nord est en résidence dans la Ville de Grande-Synthe

Durée du spectacle : 1h30

Extrait

– Mesdames, Messieurs, il y a 1 milliard d’années naissait la sexualité. Et ça n’est pas aussi simple qu’on le croit. La sexualité vient du mot latin sexus qui signifie séparation. La sexualité c’est la séparation biologique des sexes, elle fait intervenir des organismes de sexes complémentaires, les gamètes mâles et les gamètes femelles.

Pendant les 2 milliards d’années qui ont précédé, la reproduction du vivant se faisait de façon beaucoup élémentaire. Les bactéries ou protocaryotes se débrouillaient toutes seules, ne faisant appel à aucun partenaire ; sans batifolage, elles se reproduisaient par simple division cellulaire.
Puis vint la reproduction sexuée avec les Eucaryotes. Les Animaux -nous tous-, les champignons, les plantes sont des eucaryotes. Les Eucaryotes sont les organismes dont les cellules ont un noyau contenant le matériel génétique, l’ADN.
Mesdames, Messieurs, vous l’avez compris, ce soir nous allons parler sexe.
Parler, mais pas seulement.

Téléchargements

Presse